Niger: le projet phare d’asf.ch

 

Rapport de mission Niger, 29 février - 8 mars 2016 ASF-NIGER Témoignage satisfaction FCMN-NIYA

Voyage de Robert Girardet, vice-président d'agro-sans-frontiere.ch.

But de la mission

Suivi du projet et appui pour l'évolution et la restructuration de la Fédération des Cultures Maraîchères du Niger (FCMN - Niya).

Déroulement de la mission

29 février: arrivée à Niamey. Accueil à l’aéroport par l’ensemble de la direction de la FCMN. Durant son séjour, Robert est accompagné par le directeur de la FCMN, son président, le directeur adjoint et le directeur des
programmes de développement.

1er mars: réunion dans les bureaux de la FCMN. Etablissement du programme de la mission, Niger Robert mars 2016 2puis long échange entre Robert et Elhadji Amar Thiam (consultant pour la FCMN) sur la restructuration de la fédération. Cet intéressant échange tourne autour de l’agriculture durable placée dans son contexte socio-économique. Quelles solutions techniques et économiques la FCMN doit-elle apporter aux producteurs locaux?

Robert propose qu’Elhadji vienne en Suisse pour discuter avec Christian Tschudin (membre agro-sans-frontiere.ch) ou un autre interlocuteur, afin de voir si le programme de la FCMN est suffisant aujourd’hui et viable pour les 20 prochaines années:

  • Commercialiser des produits (pommes de terre, oignons, tomates), ainsi que quelques autres produits
  • Acquérir des intrants à des prix compétitifs en regroupant toutes les unités satellites
  • Etre un interlocuteur fiable vis-à-vis des partenaires financiers dans le but d’obtenir des crédits    à plus faible taux (9%) au lieu de 12-18%. Les unions membres dans les régions de production pourraient ainsi avoir accès aux semences, plants de pomme de terre, phytosanitaires,
    engrais au bon moment et à bon prix.

2 mars: une visite du marché permet de se rendre compte de la qualité des produits vendus. Exposer des pommes de terre et des oignons par 40° est un véritable défi à relever. En effet, les pommes de terre sont brûlées si elles ne sont pas arrivées à maturité.

Vive déception de Robert car 50% des pommes de terre ne sont pas mûres et détériorées. Manque de suivi qualité après la production, ce dont la FCMN est consciente.  Elle travaille d’ailleurs sur le sujet. Discussions sur le packaging qui pourrait aider à résoudre les nuisances dues à la lumière.

  Niger Robert mars 2016 1  Niger Robert mars 2016 13  Niger Robert mars 2016 3 

3 mars: Doutchi. Séance avec tous les partenaires impliqués dans la construction du local réfrigéré dont le volume est impressionnant. Avancement très satisfaisant de la construction. La mairie, le RAIL, le constructeur et la FCMN ont la volonté de réussir.

Echanges avec la mairie sur la nécessité de faire un plan masse sur toute la parcelle. Un magasin FCMN devrait être construit pour le ravitaillement en intrants, ainsi que pour la commercialisation des productions maraîchères. C’est un projet pour les 20 à 30 prochaines années. Une maison du paysan devrait aussi être édifiée: lieux de formation, d’échange, etc.

Ensuite, entretiens avec des producteurs très motivés sur de nombreux sujets:Niger Robert mars 2016 10

  • concept de conservation, qualité, prix producteur
  • restructuration de la FCMN
  • responsabilité de la FCMN à trouver de l’argent à des taux acceptables pour le fonctionnement du warrantage.

4 mars: visite à Mantakari. Magnifique récolte de pommes de terre au calibre impressionnant! Visite du magasin de stockage qui devra certainement être transformé en local réfrigéré. Construction d’un deuxième local à envisager.

Robert suggère à la FCMN de racheter le magasin actuel. La fédération doit, en effet, être propriétaire des infrastructures pour une bonne marche du groupe.

5 mars: Niamey. Visite d’une production de graines d’oignons avec toute la direction de la FCMN et son Président. Robert constate l’excellence du travail. Maitrise des techniques par le producteur.

7 mars: restitution des résultats de la mission. Dans les prochains mois, un des gros défis de la FCMN sera de trouver un financement correct. Robert estime que les perspectives envisagées par la fédération sont intéressantes. Elles permettent d'espérer un développement durable tant pour l’organisation que pour la production dont elle a la responsabilité.

Niger Robert Salia Mahamane pdt FCMNmars 2016 web  En conclusion de ce voyage, bilan et échanges constructifs avec la FCMN et la Coopération suisse.
 
  Le président de la FCMN-Niya, Salia Mahamane, a souhaité manifester la reconnaissance de la fédération envers notre
  association en remettant un "diplôme" - témoignage de satisfaction à son vice-président, Robert Girardet.

  agro-sans-frontiere.ch a raison de faire du Niger son projet-phare.

  Pour asf.ch  
  Robert Girardet
  10.03.2016